http://musique.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

Département de musique


Recherche


dept.musique@uqam.ca



Personnel

Photo générique

Isabelle Héroux

Professeure

Téléphone : (514) 987-3000 poste 3350

Local : F-4295

Langues : Français / Anglais

Courriel : heroux.isabelle@uqam.ca

Informations générales

Cheminement académique

Philosophiæ Doctor (Ph. D.), éducation musicale, Université Laval, Québec, 2006
. L'apport de la psychologie cognitive dans l'élaboration d'un outil didactique pour favoriser l'apprentissage de la guitare au niveau collégial.

Diplôme Supérieur de Concertiste de Musique de Chambre, École Normale de Musique, Paris, France, 1996

Diplôme Supérieur en Musique de Chambre, guitare classique, École Normale de Musique, Paris, France 1994

1er prix, interprétation, guitare classique, Conservatoire de Musique de Montréal, Québec, 1992. 1er prix à l'unanimité, note de 95%

Diplôme d'Études Supérieures, interprétation, guitare classique, Conservatoire de Musique de Montréal, Québec, 1992

Liens d’intérêt

Projets de recherche en cours

  • Les prodiges guitaristes : mémoire et stratégies d'apprentissage

  • Enquête sur la situation de l'enseignement de la musique dans le système scolaire québécois

    Depuis 20 ans, quatre (4) sondages ont été effectués pour connaitre l'état de l'enseignement musical au pays (CEMC 2005; 2010, FAMEQ 2011; 2018). Cependant, aucune recherche ne s'est intéressée aux raisons qui expliquent pourquoi la musique est enseignée, ou non, dans les écoles secondaire et primaire au Québec. Ainsi, aucune étude n'a consulté les directions d'écoles, et enseignants sur ces questions. Le but de cette recherche est de constituer une base de données qui identifie les écoles où la musique est enseignée et celles où elle ne l'est pas, et de développer des hypothèses quant aux conditions qui favorisent, ou non, l'enseignement de la musique dans les écoles. Ce projet sera réalisé avec les données obtenues grâce au traitement secondaire des données d'un sondage FAMEQ (2018) et d'une enquête téléphonique auprès des commissions scolaires, conseillers pédagogiques, directions d'écoles et enseignants. ¿

  • L'interprétation d'une oeuvre musicale par des musiciens experts : mesurer l'Impact des éléments extramusicaux sur l'expressivité du jeu CRSH 2017-2021

    Ce projet vise à mesurer l'impact des éléments extramusicaux (ex. : souvenir, histoire fictionnelle, analogies) sur l'expressivité du jeu dans l'interprétation d'une oeuvre musicale par des musiciens experts. Ce domaine est fondamental à explorer, car plusieurs chercheurs (par ex. : Lubart, 2011) affirment que l'utilisation d'analogies, soit des associations émotives ou cognitives entre une tâche à réaliser (ici, interpréter une partition) et des éléments vécus ou fictionnels (souvenirs, histoire, etc.) n'ayant pas obligatoirement des liens directs avec la tâche, constitue un des éléments essentiels de la créativité. De plus, le développement de la créativité dans l'enseignement supérieur est considéré comme prioritaire par de nombreux auteurs qui soulignent le besoin de faire évoluer la formation des futurs musiciens et les institutions d'enseignement (Bernard, 2013, Creech, A., Lopez-Real, C., Paterson, K., & Sherry, R., 2013, Creech & Gaunt, 2012). Bien que des chercheurs aient constaté l'utilisation d'éléments extramusicaux par des musiciens experts dans leur travail d'interprétation d'une oeuvre musicale (Héroux, 2016, Héroux-Fortier, 2014b) ou l'utilisation d'analogies par les enseignants pour illustrer une idée musicale à transmettre à leur élève, par exemple jouer un passage comme un levé de soleil (Messner, 2016, Hasling, 2006, Tait, 1992), il n'existe à notre connaissance aucune étude ayant mesuré l'influence réelle des éléments extramusicaux sur le résultat sonore des musiciens

  • Comprendre l'ensemble du processus de création d'une interprétation musicale par des musiciens experts CRSH -2013-2015

    Ce projet vise à comprendre l'ensemble du processus de création d'une interprétation musicale chez huit musiciens solistes experts, avec le but d'en développer une représentation globale, une synthèse de type carte conceptuelle, ou un schéma. Ainsi, l'objet de ce projet est d'étudier comment des musiciens professionnels travaillent une même pièce musicale qu'ils n'ont jamais entendue au préalable. Comme aucune recherche n'a eu pour but de mettre à jour les éléments constitutifs du processus de création d'une interprétation chez les musiciens experts, les connaissances développées dans ce projet permettront de combler une lacune importante de la littérature scientifique. De plus, elles permettront de développer un modèle opératoire qui pourra guider l'enseignement de l'interprétation musicale (avec un instrument ou avec la voix) qui est partie intégrante des programmes d'études ministériels du primaire et du secondaire, ainsi que des programmes collégiaux et universitaires qui se consacrent à la formation des musiciens professionnels.

  • Quelle est la méthode de répétition en petit groupe la plus efficace pour préparer le travail en grand ensemble : en sectionnelle ou en quatuor ?

    Ce projet étudie le travail de préparation au jeu en grand ensemble grâce au recours à de petits groupes de deux types soit « en sectionnelle » ou « en quatuor ». Nous voulons déterminer lequel de ces types de travail, en sectionnelle ou en quatuor, prépare le mieux les musiciens amateurs de l'Orchestre de guitare de la Société de guitare de Montréal, au travail en grand ensemble et lequel est le plus motivant pour eux. Plusieurs raisons nous laissent croire que le travail en quatuor serait plus efficace dans ce cas précis, et plus motivant, bien que le modèle en sectionnelle soit le plus utilisé. Ce projet, qui se rattache à l'axe apprendre de l'OICRM, est interdisciplinaire, à la jonction entre la pédagogie, l'interprétation (pratique amateur) et la psychologie expérimentale. Il regroupe des chercheurs provenant des universités de Montréal et de l'UQAM, membres de l'OICRM, et prévoit l'embauche d'étudiants de ces deux universités.

  • Improvisation, composition et technologies: quelle place accordées par les professeurs d'instruments au Québec ?

    Ce projet vise à en savoir davantage sur les habitudes pédagogiques de professeurs d'instrument québécois par rapport à l'usage de pratiques dites «innovantes», soit l'improvisation, la composition et les technologies dans l'apprentissage ou l'enseignement de la musique auprès d'élèves en 1ère année d'apprentissage.

  • Actualisation de l'apprentissage et de l'enseignement extrascolaire d'instruments de musique aux réalités socioculturelle et numérique du XXIe siècle » (2015 ¿ SE- 179 497).

    La programmation scientifique porte sur l'étude, le développement et l'expérimentation de diverses approches et contextes pédagogiques pour apprendre ou enseigner un instrument de musique. Elle vise également à mieux comprendre l'influence de ces contextes sur l'engagement de l'élève envers son apprentissage Ainsi, le projet de recherche individuel proposé au FRQ-SC avec cette demande est en lien avec le travail de cette équipe et permettra le développement des connaissances dans ce domaine. L'équipe offre un excellent encadrement scientifique et structurel pour les travaux de recherches. Chercheur principal : Francis Dubé, ULaval(2014/2015)

Partenaires (organismes, entreprises)

  • Société de guitare de Montréal (SGM)
  • Société québécoise de recherche en musique (SQRM)

Affiliations externes principales

Enseignement et supervision
Publications
  • Héroux, I. (2016). Understanding the creative process in the shaping of an interpretation by expert musicians: Two case studies. Musicae Scientiae, 20(3), 304–324. http://dx.doi.org/10.1177/1029864916634422.
  • Fortier, M.-S. et Héroux, I. (2014). Expérimentation d’une méthodologie pour expliciter le processus de création d’une interprétation musicale. Les cahiers de la Société québécoise de recherche en musique (SQRM), 15(1), 67–79. http://dx.doi.org/10.7202/1033796ar.
  • Héroux, I. (2014). Motivation du jeune instrumentiste et appropriation artistique : le développement de la créativité dans le travail expressif du répertoire. Musique et pédagogie, 28(4).
  • Héroux, I., Dubé, F. et Garcia, P. (2011). Modélisation d’un processus méthodologique pour développer du matériel éducatif. Musikae Paideia, Peter Lang.
  • Héroux, I. et Fortier, M.-S. (2014). Le geste dans le travail d'interprétation musicale. Dans M. Desroches, S. Stévance et S. Lacasse (dir.). La musique et le corps (p. 1–35). Presses de l'Université de Montréal.
  • Héroux, I. et Lambert-Chan, L. (2014). L’évaluation des apprentissages instrumentaux en musique classique. Dans D. Leduc et S. Béland (dir.). Évaluation des apprentissages en arts à l’enseignement supérieur (p. 1–22). Centre de soutien et d’animation en évaluation des apprentissages.
  • Héroux, I. (2014). How to explain the process of creating a musical interpretation:the development of a methodology. Dans The international Symposium on performance Science (ISPS)2013, Performing Together.
  • Héroux, I. (2014). Quais são os princípios pedagógicos que orientam o ensino profissional do violão clássico nos colégios do Quebeque? Dans I Conferência Internacional de Educação Musical «Educação musical no Brasil e no mundo: reflexões e ressonâncias».
Communications
Réalisations
Services à la collectivité

Directrice Département de musique (2017-)
Directrice de l'École préparatoire de musique de l'UQAM (2014-2017)

Retour en haut de page