http://musique.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

Département de musique


Recherche


dept.musique@uqam.ca



Personnel

Photo générique

Sylvie Genest

Professeure

Téléphone : (514) 987-3000 poste 3938

Local :

Langues : Français / Anglais

Courriel : genest.sylvie@uqam.ca

Informations générales

Cheminement académique

Doctorat en anthropologie (Université de Montréal, en cours)
Maîtrise en ethnomusicologie (Université d'Ottawa, 1997)
Baccalauréat en musique (équivalence reconnue) (Conservatoire de musique de Montréal, 1988)

HAUTES DISTINCTIONS EN MUSIQUE
- Prix Félix « disque de l'année », catégorie Musique traditionnelle (ADISQ, 2005)
- Prix Félix « disque de l'année », catégorie Rééditions/Archives (ADISQ, 2003)
- Prix Opus « disque de l'année », catégorie Jazz/Musique du monde, (CQM, 1998)
- Prix Opus « meilleur vendeur », catégorie Jazz/Musique du monde, (CQM, 1998)
- Prix d'excellence en Harmonie (Conservatoires de musique du Québec, 1989)
- Prix d'excellence en Contrepoint (Conservatoires de musique du Québec, 1988)
- Prix d'excellence en Dictée musicale (Conservatoires de musique du Québec, 1978)

FORMATION EN ENSEIGNEMENT
Certificat en éducation (UQAM, 1992)
Brevet NO.BR177592, Ministère de l'éducation du Québec (1994)

Projets de recherche en cours

  • 2022 : Histoire institutionnelle (Statut : en rédaction)

    Cet article porte sur l'intégration des pratiques musicales de culture populaire et de facture commerciale dans le programme de Baccalauréat de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). De la discrète évocation du folklore dans le tout premier annuaire de cours en 1969 jusqu'aux plus spectaculaires prestations de fin d'études des derniers finissants en musique populaire, il s'est écoulé plusieurs années au cours desquelles des rapports complexes ont eu le temps de s'établir entre les praticiens de l'industrie musicale et les mandarins des arts au sein de notre université. Les auteurs, Sylvie Genest et Guy Vanasse, saisissent l'occasion d'en présenter quelques enjeux en fondant leur récit sur l'information qu'ils détiennent en tant qu'acteurs de premier plan et témoins privilégiés du développement de la formation dans ce domaine particulier de la pratique musicale.

  • 2021 : Chansons d'amour et de rupture : la mise en scène de l'humiliation masculine comme procédé de séduction (Statut : projet de communication soumis et accepté)

    Communication au colloque pancanadien Trajetvi : Depuis plus d'un siècle, l'industrie musicale produit avec constance des chansons d'amour et de rupture qui captivent un auditoire composé de jeunes filles et de femmes en quête de rêve et de romantisme. Considérées dans la perspective d'un plaisir esthétique ou d'un sentimentalisme facile, ces chansons semblent anodines et se conçoivent bien comme moyen de donner libre cours à des fantasmes de séduction s'accomplissant par procuration. Observées sous un angle critique et féministe, ces chansons montrent toutefois un aspect insidieux par leur capacité à mettre en scène un moment capital de l'intimité conjugale : celui de la rupture amoureuse en tant que point de bascule dans le psychisme du partenaire capable de comportements létaux envers sa partenaire conjugale. L'analyse musicologique et herméneutique visera à mettre en évidence les procédés expressifs de cette mise en scène spectaculaire de la vulnérabilité masculine tout en faisant des liens avec les procédés de manipulation psychologique déployés par les partenaires violents dans la réalité, notamment lorsqu'ils se sentent menacés dans leur amour propre par une perspective de rupture amoureuse et dans l'intention de reprendre le pouvoir sur leur victime relationnelle. Ces procédés seront examinés et démontrés grâce à des projections, à des auditions et à la collaboration de Christine Gagnon, analyste-profileure. Le principe de l'expression multimodale paradoxale sera énoncé à partir des propositions des théories de la communication (École de Palo Alto). L'analyse mettra aussi en jeu une compréhension féministe de la séduction en tant que mode de contrôle (Fassin 2012), quelques modèles typologiques du partenaire violent (Hamberger 2009), une référence à différents modèles culturels de l'amour et de la marchandisation des émotions (Illouz 2019); et l'hypothèse psychanalytique forte selon laquelle l'uxoricide serait un « crime d'amour-propre » (Mijolla-Mellor 2004).

  • 2020 : Lover et Batterer : esquisse d'un parallèle entre le parfait petit ami des chansons d'amour et le partenaire contrôlant des relations intimes (Statut : chapitre soumis et accepté)

    Ce chapitre de livre s'intéresse au modèle du parfait petit ami proposé aux jeunes filles et aux adolescentes par l'industrie de la musique à travers la figure standardisée du Lover masculin, un archétype de l'amoureux beau, talentueux, célèbre et fervent dont les comportements relationnels sont placés sous le couvert du concept vulgarisé de romantisme. J'avance l'hypothèse qu'il existe certains points de correspondance entre cette figure surdimensionnée des chansons d'amour au masculin et le profil type du petit ami qui, dans la réalité des relations intimes, exerce un contrôle sur sa partenaire féminine, se rendant ainsi coupable de violence physique et psychologique à son égard. Pour esquisser cette possible correspondance, ce chapitre présente l'archétype musical du Lover dans son parallèle avec l'archétype psychologique du Batterer, une figure que j'emprunte au modèle de Jacobson et Gottman (2007) et que j'utiliserai comme synthèse des formes typiques de l'abuseur au masculin telles qu'elles sont décrites par les recherches empiriques sur le sujet. La comparaison proposée reflète le parti pris d'une conception commerciale, voire même industrielle (plutôt qu'artistique, culturelle ou ludique) des chansons construites sur l'archétype du Lover. C'est-à-dire que ces constructions sont considérées comme des produits commandés par les entreprises de communication de masse plutôt que comme des oeuvres résultant d'un processus libre de création artistique ou traditionnel de perpétuation des modalités culturelles de se comporter ou de se divertir. Bien que dans les faits, ces différents processus puissent être superposés, croisés ou même intégrés, la décision délibérée d'adopter cette perspective segmentée vise à mettre à l'avant plan la dimension professionnelle, plutôt qu'artisanale ou autre du métier de composition de chansons (craft). Le point de vue féministe se superpose à cette approche des musiques populaires comme produit de l'industrie culturelle. L'objectif du chapitre est de montrer comment l'industrie musicale met à profit ses ressources humaines, financières et technologiques pour diffuser des modèles masculins qui banalisent les comportements de domination psychologique, physique et émotionnelle de la femme par celui qui, à première vue, semble être le parfait petit ami.

  • 2020-2024 : Équipe de recherche subventionnée par le FQRSC (Statut : en cours)

    Projet « Regard interdisciplinaire, intersectoriel et intersectionnel sur les violences faites aux femmes et aux filles ». Programme Soutien aux équipes de recherche - Stade de développement : Nouvelle équipe. Chercheure principale : Marie-Marthe Cousineau (Université de Montréal). Co-chercheurs : Sylvie Genest, Dominique Damant, Bilkis Vissandjée, François-Joseph Lapointe, Vardit Ravitsky, Mylène Fernet, Rachel Chagnon, Sylvie Lévesque, Estibaliz Jimenez, Catherine Flynn. L'équipe représente cinq universités québécoises (UdeM, UQAM, UQAC, UQTR et Concordia) et sept organismes et regroupements provinciaux voués à la cause des femmes. Le collectif a pour objectif de mieux comprendre les violences faites aux femmes et aux filles afin de contribuer à leur prévention, d'appuyer l'action des intervenantes, de former la relève et d'informer les décideur.e.s. La participation de Sylvie Genest prendra la forme d'une étude du romantisme paradoxal tel qu'il s'exprime dans des chansons de rupture (Breakup Songs), un genre dont les dispositifs artistiques mettent en oeuvre des procédés de communication et de contrôle comparables à ceux qu'on trouve dans les rapports de violence psychologique au sein du couple hétérosexuel. Le FQRSC a accordé une subvention de $300 000.00 au collectif pour soutenir ses travaux au cours des 4 prochaines années.

  • 2020 : The Pitfalls of the Shock Concept in Intercultural Studies: A Systemic View (Statut : en rédaction)

    Cet article se concentre sur le choc culturel, un terme utilisé dans le contexte des études interculturelles qui pose aux anthropologues un problème épistémologique, heuristique et téléologique important : d'une part, le trope du choc nous incite à adopter une position épistémologique matérialiste par rapport au concept de culture, et d'autre part, sa richesse métaphorique brouille les lignes entre les mondes explicatifs des systèmes adaptatifs et non adaptatifs. En outre, bien que le trope de choc soit une référence directe à la thématique du changement, les théories et modèles interculturels qui le mobilisent ne s'inscrivent pas toujours dans le registre du questionnement processuel. Étant donné l'importance du concept de choc culturel dans les décisions qui affectent le comportement et le bien-être des personnes dans la société, un effort théorique est nécessaire pour dissiper la confusion. Comme point de départ, nous proposons de considérer le choc culturel comme un trope moderne (Friedman 2007) ayant un grand potentiel de signification (Armstrong 2000), mais dont le pouvoir explicatif en science n'a pas encore été révélé par le travail d'une construction méthodique et systémique. Trois interprétations récurrentes et générales du trope du choc sont discutées en relation avec les expériences interculturelles : le choc en tant que collision entre des cultures contrastées, le choc en tant que trouble post-traumatique du voyageur à l'étranger et le choc en tant qu'événement aléatoire provoquant un désordre au sein d'un système adaptatif d'ordre culturel. Notre stratégie est de soumettre à la critique ces trois options interprétatives. La question générique est la suivante : quels sont les paramètres interprétatifs du trope du choc culturel dans la littérature interculturelle en termes d'épistémo-ontologie, de niveaux d'abstraction et de finalité. La méthode abductive et systémique de Bateson est utilisée comme cadre de référence. Afin de fournir au lecteur un texte qui contient tous les éléments nécessaires à sa compréhension, la méthode de Bateson est décrite de manière schématique et des références à ses écrits sont données.

  • 1983-2013 : Pratique artistique, extraits du dossier de presse

    ENCYCLOPÉDIE CANADIENNE (2013) - Mention parmi les musiciens professionnels originaires du Saguenay-Lac-St-Jean (Laplante-McComber 2006/2013) - SPECTACLE SOLO (S. Genest, 2012) - « Succès du spectacle 'Le Cas Alice' [...] une lecture-spectacle unique [...] un spectacle coup-de-poing [...] une soirée riche en émotions » (Journal Mobiles, 26 mars 2012) - « RÉCIDIVE » (Y. Lambert, 2004;) - « L'album, très aéré, alterne entre les reels instrumentaux légers, orchestrés avec bonheur par Sylvie Genest » (Le Voir, 9 décembre 2004) - « Un disque admirable ! » (Sylvain Cormier, Radio-Canada, 26 octobre 2004) - SPECTACLE « BREL » (P. Fournier, 2001) - « Soutenu de façon exceptionnelle au clavier et à l'accordéon par Sylvie Genest [...] une intensité absolument unique [...] une soirée inoubliable » (Courrier Laval, 25 novembre 2001). DISQUE « LES VACANCES DE M. LAMBERT » (Y. Lambert, 1998) - « salué par la critique pour sa grande qualité musicale et créative [ce disque] s'est vu décerné 2 prix OPUS et a été en nomination dans trois catégories au Gala de l'ADISQ » dont celle d'arrangeur de l'année soulignant la contribution remarquable de S. Genest (La Prûche libre, 1999). DISQUE « LES ONDES MUSICALES : AU TEMPS DES IMPRESSIONNISTES » (G. Grenier, S. Genest, 1998) - « There are several excellent resources that you should consider if you'd like more information on the first era of electronic music technology [...] here are a few recommended recordings [...] Features Geneviève Grenier (Ondes Martenot) & Sylvie Genest (piano) » (Joel Chadabe, Electronic Musician, February 2000 : 82). SPECTACLE ENGAGÉ « LES FÉES ONT SOIF » de Denise Boucher (au piano : S. Genest, 1984) : « Ce texte théâtral sera repris et présenté du 8 au 14 septembre [1984] par le Théâtre des cuisines. Interprété par trois comédiennes incarnant depuis longtemps la parole des femmes insoumises : Luce Guilbeault, Pauline Julien et Katherine Mousseau [...] ce sera l'un des points culminants (et jouissifs) de la montée des protestations et ripostes à l'imminente Visitation » (Lise Moisan, La vie en rose, septembre 1984).

Affiliations externes principales

Enseignement et supervision

Cours

Direction de thèses et de mémoires (Depuis 2006) et d’essais doctoraux (depuis 2014)

Résultat
Il n'y a aucun résultat pour la recherche : genest.sylvie
Publications
  • Genest, S. (2003). Pour une légitimation renouvelée de l'enseignement pratique institutionnel et supérieur de la musique populaire au Québec. Dans M. Desroches et G. Guertin (dir.). Construire le savoir musical (p. 99–127). Paris : L'Harmattan.
    Notes: Collection : Logiques sociales – Musique et champ social
  • Brodeur, M., Lefebvre, M., Otero, D., Lorite, A., Prud’homme, J., Gosselin, V., Genest, S. et Tremblay, S. (2017). Éducation inclusive : une responsabilité collective, une occasion socioéducative pour l’UQAM. Rapport du Groupe de travail sur l’éducation inclusive à l’UQAM. Document adopté par la Commission des études de l’Université du Québec à Montréal. Récupéré de https://ssa.uqam.ca/fichier/document/education_inclusive.pdf.
  • Brodeur, M., Genest, S., Gosselin, V., Lefebvre, M., Lorite, A., Otero, D. et Prud’homme, J. (2016). Éducation inclusive et accessibilité : une responsabilité légale collective, une occasion socioéducative pour l’UQAM. Rapport intérimaire du Groupe de travail sur l’éducation inclusive à l’UQAM. Montréal : Université du Québec à Montréal.
    Notes: Document présenté à la Commission des études de l'Université du Québec à Montréal.
  • White, B. et Genest, S. (2020). Système.Dans Anthropen : le dictionnaire francophone d'anthropologie ancré dans le contemporain. Paris : Éditions des archives contemporaines. Récupéré de https://www.anthropen.org/voir/Système
  • Genest, S. (2015). [Compte rendu du livre "La chapelle historique du Bon-Pasteur. La maison de la musique", par G. Nicholson]. Études d’histoire religieuse, 81(1-2). http://dx.doi.org/10.7202/1033259ar
  • Genest, S. (2013). [Compte rendu du livre «M’amie, faites-moi un bouquet…» Mélanges posthumes autour de l’œuvre de Conrad Laforte, par J.-N. De Surmont]. Cahiers d’ethnomusicologie, (26). Récupéré de https://ethnomusicologie.revues.org/2096
  • Deschênes, S.,(Intervieweur) et Genest, S.,(Interviewée). (2004). Renouveau traditionnel : les enjeux politiques. La démarche de Monsieur Lambert. L'Action nationale, XCIV(2). Récupéré de https://action-nationale.qc.ca/recherche-par-auteur/tous-les-articles/88-numeros-publies-en-2004/fevrier-2004/renouveau-traditionnel-les-enjeux-politiques/146-la-demarche-de-monsieur-lambert
  • Lambert, Y., Genest, S. et Rondeau, O. (2004). Récidive [Enregistrement sonore]. Sainte-Mélanie, Québec : La Prûche libre.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000167593
  • Genest, S. (2002). Les Collégiens troubadours : 1950-1965 : hommage à Gaston Rochon [Enregistrement sonore]. Joliette : Productions Mille-pattes.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000217183
  • Grenier, G. et Genest, S. (1998). Les ondes musicales au temps des impressionnistes [Enregistrement sonore]. Montréal : Société nouvelle d'enregistrement.
    Notes: (Claude Debussy 1862-1918; Maurice Ravel 1875-1937; Philippe Gaubert 1879-1941; Erik Satie 1866-1925; Gabriel Fauré 1845-1924); http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000305088
  • Lambert, Y. et Genest, S. (1998). Les vacances de Monsieur Lambert [Enregistrement sonore]. Joliette : Productions Mille-Pattes; Musicor.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000305807
Communications
Réalisations
Prix et distinctions
Services à la collectivité

Membre des instances suivantes :
- Conseil des études du Réseau des Universités du Québec (2020-2023)
- Commission des études, UQAM (2015-2019)
- Direction du programme de baccalauréat en danse, UQAM (2012-2019)
- Groupe de travail sur la Politique 14, UQAM (2017-2018)
- Groupe de travail sur l'Éducation inclusive, UQAM (2016)
- Comité de modification majeure du Baccalauréat en danse (pilotage et rédaction) (2013-2016)
- Conseil d'administration, Centre d'aide aux victimes d'agressions sexuelles, St-Hyacinthe (2009-2011)
- Comité de refonte du programme de baccalauréat en musique (co-conception et rédaction) (2006-2008)
- Jury, Festival en Chanson, Petite Vallée (2005)
- Conseil d'administration, Société québécoise de recherche en musique (2004-2006)
- Jury, Fondation du Maire de Montréal, Ville de Montréal (2004-2006)
- Jury, Programme d'aide à l'édition savante, Fédération canadienne des sciences humaines (2004-2006)
- Jury, Fonds de recherche sur la société et la culture, Québec (2005)
- Direction du programme de baccalauréat en musique, UQAM (2002-2004)
- Conseil d'administration (vice-présidence), Société québécoise de recherche en musique (2001-2003)
- Groupe promoteur du Centre de la petite enfance «Le temps d'un rêve», St-Damase (2001-2003)
- Jury du Programme d'aide aux artistes professionnels, Ministère des affaires culturelles (1989-1994)

Retour en haut de page