http://musique.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des arts|faculte-arts|http://arts.uqam.ca/

Département de musique


Recherche


dept.musique@uqam.ca



Personnel

Photo de Thierry Champs

Thierry Champs

Professeur

Téléphone : (514) 987-3000 poste 4469

Local : F-4455

Langues : Français / Anglais

Courriel : champs.thierry@uqam.ca

Domaines d'expertises

Ce professeur désire s'entretenir avec les médias

  • Santé des musiciens
  • Interprétation de la trompette
  • Stress de performance
  • Interprétation musiques d'ensembles
Informations générales

Cheminement académique

2013 - Doctorat en interprétation : « Recherche d'équilibres dans le jeu instrumental du trompettiste - l'aisance au service de l'interprétation »
Université de Montréal

2008 - Baccalauréat en enseignement de la musique
Université du Québec à Montréal

2008 - Prix avec grande distinction à l'unanimité, Classe de Mme Manon Lafrance
Conservatoire de Musique de Montréal

2000 - Prix de perfectionnement trompette et cornet, Classe de M. Christian Pollin
Conservatoire National de Musique de Versailles (France)

Liens d’intérêt

Projets de recherche en cours

  • L'hypothèse Opéra Caïn

    Projet soutenu par Hexagram UQAM. Du 9 au 25 mars 2018, première version de l'opéra Caïn, composé par Michel Gonneville, mis en scène par Alain Fournier, la scénographie visuelle sera assumée par Mario Côté et assistée de Catherine Béliveau et la mise en lumière de Nancy Buissières. Cette première version nous permettra d'expérimenter dans l'espace avec musiciens et chanteurs ce projet d'opéra. Cette étape nous permettra d'ouvrir nos portes pour un public invité. Pour la version finale, nous somme en pourparler avec Montréal Nouvelle Musique (MNM/SMCQ) pour faire partie de leur programmation 2019. Concerts les 19, 20 et 21 février 2019.

  • Lotus live

    Un opéra de chambre multimédia de Su Lian Tan Se déroulant à la fois à l'écran et sur scène, cet opéra explore le parcours de Lily, immigrante chinoise emprisonnée dans le carcan d'une éducation stricte et aliénante, cherchant à découvrir son identité. L'histoire se dévoile graduellement à l'image du lotus auquel l'opéra emprunte son nom. Le récit voit défiler chanteurs, danseurs, instrumentistes, ainsi qu'un théâtre d'ombres chinoises, appuyé par une orchestration somptueuse et éclectique. Lotus Lives est un opéra de chambre composé par Su Lian Tan en 2011 sur un livret d'Anne Babson. L'oeuvre est écrite pour deux voix de femme, quintette de cuivres (deux trompettes, cor, trombone et tuba), un percussionniste, un petit ensemble préenregistré diffusé sur haut-parleurs, un support audionumérique et des projections vidéo. Sur le plan musical, l'opéra prend la forme d'un laboratoire où se rencontre de nombreux styles. La partition incorpore notamment du rap, de la musique traditionnelle chinoise et de la pop dans un style d'écriture opératique lyrique. Néanmoins, l'¿uvre va au-delà d'un simple patchwork et dégage une grande cohésion. Le récit suit, de manière non-chronologique et au moyen de flashbacks, le parcours d'une immigrante chinoise du nom de Lily en Asie, à Londres et aux États-Unis.

  • Traces dans l'espace

    Un concert-installation spatialisé pour quintette de cuivres, batterie et dispositif audionumérique Unis dans leur recherche de nouveaux lieux et contextes pour le phénomène sonore, Magnitude6 et Espaces sonores illimités présentent un concert-installation spatialisé, rythmé et vivant dans l'Église du Gesù. Pendant plusieurs heures, les musiciens de Magnitude6 feront résonner l'espace et animerons un dispositif audionumérique qui se déploiera graduellement. Le public sera convié à assister à cette création en direct, basculer dans un univers poétique et découvrir un espace sonore magnifié. Le quintette de cuivres avec batterie Magnitude6 et le collectif de compositeurs Espaces sonores illimités (André Hamel, Alain Dauphinais et Alain Lalonde) comptent à leur actif de nombreuses interventions dans des lieux sonores inédits (aréna, rivière sauvage, caverne, avenue commerciale, etc.). En 2011, ils créaient conjointement la Fanfare in situ, concert spatialisé pour cinquante exécutants en plein c¿ur de l'Avenue Mont-Royal. Avec Traces dans l'espace, ils proposent leur première création de type concert-installation avec traitement audionumérique, en s'associant au compositeur Julien-Robert.

  • Allégories de ruelles

    En véritables explorateurs urbains, les musiciens de Magnitude6 et le compositeur Julien-Robert ont sillonné l'île de Montréal lors de cinq résidences de création à la découverte de nouveaux mondes sonores. Avec Allégories de ruelles, ils présentent leur vision rythmée et éclatée de la ville dans un concert qui allie musique, diffusion audionumérique et projection vidéo. La résidence de création et de diffusion en musique nouvelle est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de Montréal et des diffuseurs des réseaux Accès culture et ADICÎM, en collaboration avec Le Vivier. Les activités de médiation culturelle sont réalisées grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal.

Enseignement et supervision
Publications
Résultat
Il n'y a aucun résultat pour la recherche : champs.thierry
Services à la collectivité

Directeur des programmes de musique (2014-)
Directeur du DESS en musique de film (2013-14)

Retour en haut de page